09/03/2009

Evangéliser en 2009 ?

Après sa résurrection Jésus s'approche des disciples et leur dit : " Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre; allez, faîtes de tous les peuples des disciples, les baptisant au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit" ( Matthieu 28 : 18-19).

Cette parole est forte. Elle dérange l'esprit du temps présent hostile à la précision de la vérité et amoureux d'une tolérance tiède et lisse qui ne fâche personne. Car aujourd'hui, pour plaire à tous, Il convient plus que jamais d'être le sucre de la terre.

Dans ce contexte, l'ordre clair de Jésus est un défi qui interpelle :

- la bonne nouvelle de Jésus est pour tous les peuples, elle n'est pas une religion réservée à l'Occident

- l'évangélisation et la mission sont des actions incontournables

- être croyant implique d'être disciple, c'est-à-dire d'obéir aux ordres du Maître; on s'y engage par le baptême.

Hé oui, que ça plaise ou non, le Jésus biblique ne ressemble guère à l'image taillée que l'Homme tente de s'en faire. Il ne se présente pas comme une philosophie ou une religion alternative à une autre. Il ne dit pas "l'important est d'être sincère", "chacun a sa propre vérité", "il existe plusieurs chemins menant à Dieu", "conduis ta vie à ta guise et pourvu que tu te sentes bien".

Pris au sérieux, le message de Jésus bouscule et détruit le dramatique mensonge séducteur du "on ira tous au paradis, même moi". D'une manière dangereusement précise Jésus explique à Paul qu'il l'envoie auprès des Juifs comme des non-juifs "afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu'ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu'ils recoivent par la foi en moi le pardon des péchés et une place parmi ceux qui appartiennent à Dieu" (Actes 26 : 17-18).

Jésus ne s'impose jamais, il se propose toujours. Mais ce qu'il propose est VITAL et n'est donc ni discutable ni négociable ni arrangeable; c'est à prendre ou à laisser : "j'ai mis devant toi la vie et la mort : choisis la vie afin que tu vives" (Deutéronome 30 : 19).

Olivier Emery

16:46 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.