15/11/2008

Je doute donc je suis ?

Plusieurs personnes se réclamant du christianisme affirment aujourd'hui que le doute est mère de la foi. C'est vraiment surprenant dans la mesure où  -par définition - ces deux notions s'opposent. Si le doute est mère de la philosophie humaine, c'est refuser la pensée de Dieu que d'affirmer qu'il est mère de la foi.

Qu'un incroyant athée ou agnostique mette en doute la foi chrétienne et le message biblique : voilà qui est parfaitement acceptable et légitime. Mais que le chrétien se laisse influencer par la philosophie pour douter des vérités de la foi révélées dans la bible ne l'est guère. Plus grave : c'est trahir notre vocation de témoins de l'Evangile en privant nos contemporains des certitudes vraies dont ils ont profondément et tant besoin. Oui il existe bien un merveilleux Créateur de toutes choses, oui l'être humain est séparé de Lui, oui son Fils Jésus offre gratuitement pardon, paix et joie à qui veut lui confier sa vie, oui un Jour - lorsque des gens de tous peuples de la terre l'auront adoré - Jésus reviendra.

En parfait gentleman, Dieu nous laisse le choix : douter ou croire. Ne cessons pas de douter de l'orgueil humain qui se cache sournoisement sous un masque de fausse humilité et de pseudo sagesse. Choisissons la confiance en Dieu, la foi : "Celui qui doute ressemble à une grosse vague de la mer que le vent souffle et agite. Celui-là ne doit pas penser qu'il recevra quelque chose du Seigneur; c'est quelqu'un qui ne sait pas choisir sa route : tantôt il avance, tantôt il recule" (Jacques 1:6-8).

Olivier Emery     

   

09:40 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |

Commentaires

"Qu'un incroyant athée ou agnostique mette en doute la foi chrétienne et le message biblique : voilà qui est parfaitement acceptable et légitime. Mais que le chrétien se laisse influencer par la philosophie pour douter des vérités de la foi révélées dans la bible ne l'est guère."

Eh oui! Merci mille fois pour cet aveu cinglant que les chrétiens ne disposent pas de la liberté de penser, ni de la moindre pensée critique. Quand des religieux se mettent à interroger sérieusement les textes (quelle horreur, n'est-ce pas!), cela nous donne un abbé Turmel qui va se faire excommunier. Et des textes où, sous un certain nombre de pseudonymes, il expose les mensonges successifs de l'Eglise.

Pour avoir une bonne idée du christianisme, il faut lire Karlheinz Deschner: Kriminalgeschichte des Christentums. Une oeuvre de salubrité publique.

http://de.wikipedia.org/wiki/Kriminalgeschichte_des_Christentums

Écrit par : Johann | 15/11/2008

"Qu'un incroyant athée ou agnostique mette en doute la foi chrétienne et le message biblique : voilà qui est parfaitement acceptable et légitime. Mais que le chrétien se laisse influencer par la philosophie pour douter des vérités de la foi révélées dans la bible ne l'est guère."
Merci sincèrement de le rappeler. Toutes les religions, dont certaine(s) ne cesse(nt) de faire la leçon à l'Occident chrétien ou athée, n'ont ni cette tolérance ni cette sagesse.

Écrit par : Mère | 15/11/2008

Je maintiens que le doute est mère, source vivifiante de la foi en Dieu. Douter c'est craindre de se tromper ou d'être tromper. la foi est un antidote au doute, mais elle n'élimine pas le doute. Le doute rend curieux, interrogatif, inventif, chercheur. Chercheur de Dieu aussi, à moins d'affirmer sans doute qu'Il n'existe pas, ce qui revient à asséner sa foi comme seule vérité. Douter du doute est une bonne nouvelle. Jésus a douté au Jardin des oliviers, il n'y a pas de doute. Oui, je doute, donc je suis humain.

Écrit par : jf Mabut | 15/11/2008

Re-bonjour,
Je n'avais pas lu ce post avant d'envoyer ma réponse au précédent.
Alors, j'ai quand même une question, à vous personnellement:

Comment expliquez-vous les énormes contradictions des évangiles sur la généalogie de Jésus? (et ne me donnez pas la réponse bidon qu'une serait celle de Marie et l'autre de Joseph)

Merci de m'éclairer!

Et re-bon dimanche

Écrit par : arkencielle | 23/11/2008

Je me doutais bien que la réponse ne serait pas rapide...:=)) mais, j'espère encore...:=))
Bonne semaine!
Ark

Écrit par : arkencielle | 25/11/2008

je suis desoler mais le doute fait partie de la foi. je suis au service de Dieu pour deux ans sur un bateau qui traverse de nombreux pays pour annoncer la bonne nouvelle et oui il m'arrive d'avoir des doutes. le doute et humain et fait parfois avancer dans la foi. Dieu nous met a l'epreuve.

Écrit par : judith | 13/04/2009

Les commentaires sont fermés.