16/08/2008

Comment être l'Eglise de Jésus-Christ ?

Tombé par hasard sur une humble brochure - dont il a fallu couper les pages pour la lire - du pasteur Maurice Lador publiée en 1949 à l'occasion du centenaire de l'Eglise évangélique libre de Genève. Rien a vraiment changé entre 1849, 1949 et 2008 en ce sens que la toujours pertinente question demeure : comment être l'Eglise de Jésus-Christ ?

Morceaux choisis dont les actualité et force d'interpellation sont patentes :

" La prédication avait peu à peu glissé dans un moralisme à la fois sentimental et rationaliste et s'était vidé de sa substance. L'on avait peur du dogme; l'on prêchait la religion de la vertu; Jésus-Christ, relégué au second plan, n'était plus que le révélateur divin de la morale et l'exemple parfait. Et voici que des hommes osent se remettre à croire et à annoncer, comme les Réformateurs l'ont fait, que Jésus-Christ est le Fils du Dieu des cieux; que par sa mort , nos péchés sont pardonnés; que l'Ecriture doit être prise au sérieux dans l'Eglise."
 
" Ce qui fait la réalité de l'Eglise, ce qui fait qu'elle est vivante, c'est l'action du Saint-Esprit à travers la prédication de la Parole, dans les membres de la communauté. Une Eglise vivante est celle où l'on se convertit, où l'on grandit dans la foi, où l'on apprend à lutter ensemble pour l'Evangile; c'est une Eglise où l'on adore et où l'on intercède; c'est une communauté dont le Christ est à la fois l'origine, le centre et le but."

" Ce qui fonde l'Eglise, c'est le témoignage qu'elle rend au Christ des Ecritures. L'âme d'une Eglise écrivait le Pasteur Gaussen en 18831, est tout entière dans la vérité qui l'unit à Jésus-Christ. Jésus-Christ est sa tête et c'est Jésus-Christ qui est sa vie. L'Eglise existe ou n'existe pas, suivant qu'on y adore ou qu'on y adore pas Celui que tous les anges de Dieu adorent dans le ciel suivant que Jésus-Christ y est Dieu ou qu'il n'y est pas Dieu."

Olivier Emery     

11:40 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |