19/04/2008

EPG et diversité théologique

Réponse à William qui interpelle votre serviteur en ces termes :  pourquoi la diversité des positions théologiques, caractéristique de la foi protestante, vous gêne-t-elle tant ?

Cher Monsieur,

Merci de votre commentaire qui m'a fort utilement conduit à réfléchir attentivement à la motivation de mes récentes notes concernant l'EPG. 

Voici ma réponse. Ce qui me gêne dans le protestantisme genevois actuel, c'est que la majorité de ses pasteurs soutient trop souvent des positions clairement et frontalement contraires aux textes bibliques.
Or tout chrétien désireux d'écouter et obéir à l'Evangile ne peut qu'éprouver une certaine tendresse pour l'Eglise protestante de Genève; cette église a compté en son sein certains grands serviteurs de Dieu tel, en autres, Jean Calvin. Au 16ème siècle, cet homme et sa communauté ont osé affirmer courageusement  à Genève et dans le monde entier la primauté de l'Ecriture Sainte. C'est donc toujours une souffrance et une défaite pour la cause du Royaume de Dieu, à Genève et dans le monde, lorsque les pasteurs de cette illustre congrégation renoncent à proclamer "la vérité qui rend libre".
Mon humble voeu pour l'Eglise protestante genevoise est donc celui-ci : que cette communauté retrouve le chemin de l'obéissance à l'Ecriture  et qu'elle soit immergée par Jésus-Christ, dans le Saint-Esprit. Que dans ses temples ne résonnent plus les très intelligents discours philisophico-religieux, agréables à entendre aux oreilles humaines et compatibles avec les idées à la mode de ce début de 21ème siècle. Qu'au contraire, les voûtes de Saint-Pierre se fassent l'écho chaque dimanche de la proclamation de la Parole de Dieu : Genève en a tant besoin. 

Bien amicalement,

Olivier Emery

             

15:51 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.