20/03/2008

Louange et sainteté

Dans sa deuxième lettre à Timothée (chap.2 v. 20), Paul écrit que dans une grande maison il y a de la vaisselle en bois et en argile mais aussi de la vaisselle en or et en argent. Cette dernière est réservée à des occasions spéciales. Et l'apôtre d'ajouter : "Si quelqu'un se purifie de tout le mal dont je parle, il sera utilisé pour des tâches spéciales, car il appartient entièrement à son Maître (…). Fuis les passions de la jeunesse, recherche la droiture, la foi, l'amour, la paix avec ceux qui, d'un cœur pur, font appel au Seigneur".

Exercer un ministère dans la louange représente sans doute une de ces "tâches spéciales". Notre corps, notre bouche, nos mains, nos cordes vocales servent comme de la vaisselle d'or ou d'argent, car la conduite de la louange est un précieux ... service.

Louer Dieu nous conduit dans sa présence; or Dieu est saint. Il est même "trois fois saint", c'est dire que sa sainteté est parfaite. Le service de louangeur est précieux comme l'or et l'argent : il implique donc tout naturellement de se détourner de tout mal et de prier chaque jour : " O Dieu crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé !" (Psaume 51).

Olivier Emery

 

 

 

 

 

 

 

14:18 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.