25/12/2007

Récits de Noël : réalité ou fiction ?

http://www.cursillos.ca/images/noel.gif

Un classique du genre : chaque année à l'approche du 25 décembre on remet en question l'authenticité de l'histoire de Noël. Et on a partiellement raison en ce sens que si certains récits ont un fondement biblique, d'autres n'en ont pas. L'évangile de Luc (2:7) précise ainsi que Marie "couche son enfant nouveau-né dans une mangeoire; en effet il n'y a pas de place pour eux dans la salle où logent les gens de passage".

Il suffit donc de lire le début des évangiles de Matthieu et Luc pour distinguer entre faits réels et ceux sujets à caution. Simple, non ? Probablement trop pour plusieurs théologiens contemporains qui affirment que les récits évangéliques relèvent d'une "prédication sous forme de narration", pour en conclure que l'on ne peut pas savoir si Jésus est né dans des conditions précaires : "peut-être que oui, peut-être que non" écrit un pasteur protestant dans son blog tdg du 19.12.2007.

Pourquoi mettre en doute la réalité historique des informations contenues dans les évangiles ? Pourquoi Luc prend-il la peine de préciser : " je me suis renseigné AVEC SOIN sur tout ce qui S'EST PASSE depuis le début " ? Cette précision ne s'inscrit-elle pas en faux avec l'affirmation selon laquelle les évangiles sont une prédication narrant des faits dont l'authenticité est douteuse ?  

Olivier Emery

 

 

 

 

11:04 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

Commentaires

Tout le défi pour un théologien réside dans le fait que sa raison d'être est d'augmenter la connaissance scientifique de Dieu. Au risque de mettre le doute et l'indéterminé au centre de son propos.Le croyant lui va plus ou moins combler cette vacuité de la connaissance, qu'on appelle aussi mystère, avec sa foi. Deux démarches antinomiques sauf que foi et raison sont toutes les deux œuvres humaines, nous tiennent debout et nous font avancer, comme nos deux pieds.

Joyeuses fêtes

Écrit par : Jean-François Mabut | 27/12/2007

Effectivement, nous sommes à une époque où la science a fait d'énorme progrès. Ceci dit, le Mystère de Dieu et de Jésus-Christ est et restera (forcémment) invisible à notre connaissance ! Finalement tant mieux ! car de cette manière, Il nous oblige à chercher et à avancer dans la Foi , dans la Confiance. Nous ne sommes et seront jamais destinés à comprendre les plans de Dieu ! (ce serait terriblement orgueilleux de notre part que d'y croire !). FOI et HUMILITE ! voilà une valeur qu'il faut absolument à notre humanité.
Amitiés

Écrit par : coucou | 26/02/2008

Les commentaires sont fermés.