26/11/2007

Apocalypse bienvenue dans le monde de la louange !

Apocalypse, bienvenue dans le monde de la louange !

L'apôtre Jean a reçu vers la fin du 1er siècle à Patmos (petite île greque) une extraordinaire révélation contenue dans le dernier livre du nouveau testament : l'apocalypse (mot d'origine grec signifiant précisément "révélation".
 
Le lecteur de la bible édité par la Ligue pour la lecture de la bible nous apprend que ce livre est le seul du nouveau testament qui contienne (4 fois) le mot Alleluia, mot d'origine hébraïque signifiant littéralement "Louez Dieu !"
 
L'apocalypse est un riche trésor d'expressions poétiques et d'images fortes qui décrivent la gloire de Dieu et du Messie Jésus son fils. Il comporte 12 chœurs de louange et d'adoration. Une véritable source d'inspiration privilégiée pour nos chants; le chrétien l'aura compris le dernier livre de la bible est celui de la louange !
 
Le chiffre 4 représente la terre et 12 le peuple de Dieu : que tout ce qui respire sur terre loue le Seigneur, de même que tous les croyants !          

Olivier Emery

14:36 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

19/11/2007

Bible ou VP : qui est dévoyée ?

Le grand réformateur protestant Calvin doit se retourner dans sa tombe. 
 
Page 31 de la dernière VP (la Vie Protestante de Genève de novembre 2007), rubrique "Questiondieu.com", extrait de la réponse à la question "Pourquoi Jésus a-t-il dû mourir sur une croix ?" : La mission de Jésus était une mission suicide.(...) On peut donc dire que sa mort était programmée, non pas parce qu'elle était sensée payer la rançon du péché de l'humanité, comme une théologie dévoyée l'a longtemps soutenu, mais parce que seule la mort innocente de l'unique Juste a pu révéler aux yeux du monde le scandale absolu mais jusqu'alors occulté d'une société humaine assurant sa survie par la violence et la victimisation d'innoncents".
 
Ainsi donc Jean-Baptiste, l'apôtre Paul et tant d'autres grands croyants témoins de l'Evangile au cours des 20 derniers siècles furent victime d'une "théologie dévoyée" : celle reposant sur les nombreuses données explicites et concordantes des Ecritures.
 
Il est attristant qu'une revue athée ou non chrétienne contredise frontalement le coeur du message évangélique. Que dire lorsque de tels propos émanent d'un journal protestant dont les pères spirituels ont pourtant proclamé que l'Ecriture seule est source de foi et que le salut est gratuitement offert à chaque être humain par le sacrifice de Jésus sur la croix ? C'est consternant.
 
Olivier Emery             
 

09:52 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

12/11/2007

Trafic automobile pendulaire à Soral

Vu hier soir 11 novembre 2007 sur la TSR les interminables colonnes de voiture qui traversent le matin puis le soir le joli village de Soral (GE).

Par simple bon sens on comprend immédiatement que ces véhicules doivent à l'évidence passer ailleurs que dans ce type de localité; la solution locale préconisée frappe par sa simplicité et son efficacité : il suffit de n'ouvrir la barrière que de 8h30 à 16h30.

Chic, la parole est donnée à M. Cramer, Conseiller d'Etat intelligent et soucieux de l'environnement. Déception : notre politicien nous sert sans argumentation des phrases infondées ou creuses telles que : "Soral ne fait que reporter le trafic sur d'autres villages" (Tiens j'ignorais qu'on avait fermé la douane autoroutière de bardonnex!) ou "il faut dialoguer avec nos voisins français au lieu de fermer des barrières" (alors là, on fait concrétement avancer les choses, c'est sûr !).

Fermer au trafic pendulaire les douanes villageoises reportera le trafic sur les grands axes évidemment mieux adaptés pour le recevoir. J'entends déjà l'objection : ça va créer des retenues pour passer la frontière à ces passages! Et alors ? La santé, la sécurité et le bien-être quotidiens de nos villageois ne valent-ils pas plus que la poignée de minutes d'un automobiliste pressé ? Et ne serait-ce pas une efficace invite pour ce dernier à se tourner vers une solution offerte par les transports publics et/ou en réclamer l'amélioration ?

 

Olivier Emery

15:19 Publié dans Genève, vie locale | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |