19/11/2007

Bible ou VP : qui est dévoyée ?

Le grand réformateur protestant Calvin doit se retourner dans sa tombe. 
 
Page 31 de la dernière VP (la Vie Protestante de Genève de novembre 2007), rubrique "Questiondieu.com", extrait de la réponse à la question "Pourquoi Jésus a-t-il dû mourir sur une croix ?" : La mission de Jésus était une mission suicide.(...) On peut donc dire que sa mort était programmée, non pas parce qu'elle était sensée payer la rançon du péché de l'humanité, comme une théologie dévoyée l'a longtemps soutenu, mais parce que seule la mort innocente de l'unique Juste a pu révéler aux yeux du monde le scandale absolu mais jusqu'alors occulté d'une société humaine assurant sa survie par la violence et la victimisation d'innoncents".
 
Ainsi donc Jean-Baptiste, l'apôtre Paul et tant d'autres grands croyants témoins de l'Evangile au cours des 20 derniers siècles furent victime d'une "théologie dévoyée" : celle reposant sur les nombreuses données explicites et concordantes des Ecritures.
 
Il est attristant qu'une revue athée ou non chrétienne contredise frontalement le coeur du message évangélique. Que dire lorsque de tels propos émanent d'un journal protestant dont les pères spirituels ont pourtant proclamé que l'Ecriture seule est source de foi et que le salut est gratuitement offert à chaque être humain par le sacrifice de Jésus sur la croix ? C'est consternant.
 
Olivier Emery             
 

09:52 Publié dans Bible et Evangile | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

Commentaires

En ce qui me concerne: je dirai qu'aussi je trouve incroyable que l'on puisse écrire que la mort de Jésus à la croix n'ait pas servi à payer la rançon de l'humanité... de plus dans la VP!
Par contre que sa mort soit un scandale, je trouve que Oui.
C'est preuve que Dieu le Père nous aime d'un amour dont on n'a pas idée.
Pour offrir comme celà son Fils unique JUSTEMENT POUR NOUS SAUVER. Car cette mort horrible que Jésus a librement accepté non sans souffrance, c'était NOUS qui devions la subir.
Alors que là si nous acceptons Jésus comme Seigneur et Sauveur nous sommes sauvés.
Cette théologie n'est pas dévoyée bien au contraire, elle est à mon avis l'essence même du nouveau testament.
Je rejoins donc totalement les propos d'Olivier

Écrit par : Kalbfuss Laurent | 19/11/2007

Il arrive au monde protestant ce qu'il es arrivé au catholicisme. Il lui faut une vraie réforme, un retour à la Parole de Dieu, telle que Dieu a voulu nous la laisser. A partir du moment où "Il est écrit" n'est plus la formule qui soustend la foi, celle ci tombe dans le domaine de l'interprétation, une interprétation toujours marquée par l'air du temps.

Jésus savait que l problème n°1 de l'humanité est le péché, pas la violence ou la victimisation d'innocents. Si l'Evangile n'a pas pour bt de régler la question prioritaire de notre relation avec Dieu, il n'est plus l'Evangile. Et malheur à celui qui annonce un autre évangile que celui que Dieu nous a donné !

Je suis un collègue de Calvin (j'habite à 40 kms de sa ville natale). Je ne reconnais pas les auteurs de l'article cité comme des descendants dignes de porter son nom.

Écrit par : Ichtus02 | 04/01/2008

Les commentaires sont fermés.