22/11/2018

Distribution d'un livre religieux près d'un CO

Oh mon Dieu ! Quelle horreur ! Une affreuse organisation évangélique offre gratuitement des nouveaux testaments à notre douce jeunesse. C'est un pur scandale ! Cette propagande peut avoir de graves conséquences sur les moeurs de nos ados et, par ricochet, sur l'avenir de notre société. Cassandre ? Alarmiste ? Que nenni! J'ai pris soin de lire cette littérature sulfureuse. En voici quelques extraits édifiants:

- Heureux les doux 

- Aime ton prochain comme toi-même

- Ne jugez pas

- Pardonnez-vous

- Heureux ceux qui ont soif de justice

- Heureux ceux qui font preuve de bonté

Ca craint, non ?

Vivement un monde débarrassé de valeurs spirituelles et morales ! Nul doute que le matérialisme pur et dur produit le bonheur total de l'humanité.

08:51 Publié dans Bible et Evangile, Genève, vie locale | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |

21/11/2018

Black Friday ou la noirceur du démon Mammon

Un démon de haut rang dans la hiérarchie satanique. Presque un Dieu. Un Dieu du mal. Une puissante Idole qui défie l'Eternel, le Dieu de l'univers qui a créé toutes choses.

Ce n'est pas moi qui l'affirme. Ce ne sont pas non plus quelques farfelus et doux rêveurs adeptes d'une utopie bizarre. Non; c'est une parole du Messie lui-même. Une parole forte qui devrait purifier tous les cœurs de celles et ceux qui professent être  chrétiens : " Nul ne peut servir deux maîtres; vous ne pouvez servir Dieu et Mammon".

La soif de posséder...l'amour des richesses matérielles...la fascination de l'argent...

Et si nous méprisions ce Dieu cupide et asservissant pour servir et honorer le seul vrai Dieu ?

Et si nous troquions la couverture mitée du consumériste avide contre le beau manteau de la sobriété heureuse et généreuse ?

 

     

20/11/2018

Notre enfant d'accueil est parti

Arrivée à Landecy un 19 février et repartie pour Chêne-Bourg un 19 novembre. 9 mois jour pour jour.

Maison un peu vide et calme. Notre délicieux petit paquet d'amour a rejoint une famille d'accueil "à long terme" dotée de jeunes et affectueux parents, d'une gaie grande sœur de 5 ans, d'un chien sympa et de deux chats câlins.

Du haut de ses 14 mois notre petite protégée peut donc voir l'avenir avec confiance et sérénité; elle a merveilleusement vécu ce délicat transfert familial, nous donnant rapidement des gages concrets de son harmonieuse intégration en sa nouvelle demeure.

Ouf.

      

06:52 Publié dans Genève, vie locale, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

30/10/2018

Loi sur la surveillance des assurés : bonjour l'enfumage !

Le titre précité ("surveillance des assurés") est massivement utilisé par nos médias. A tort et abusivement. Dans la réalité la loi de surveillance vise non pas les assurés mais les présumés FRAUDEURS à l'assurance: comment voulez-vous que quelques poignées d'inspecteurs d'assurance puissent "surveiller" tous les millions d'assurés ? Allo ? Ces employés concentrent, bien évidemment, leur investigations aux SEULS assurés suspectés de fraude, et ce sur la base d'éléments douteux et concrets préexistants 

Faisant usage d'une stratégie moralement douteuse car trompeuse, une frange de politiciens - fort peu soucieuse d'honnêteté - tente d'opposer la communauté des assurés aux sociétés d'assureurs. Or le vrai combat est autre: c'est celui des assurés honnêtes opposés aux assurés tricheurs. 

Ces même opposants primaires aux assurances, souvent gauchistes, sont les premiers à s'indigner bruyamment des montants des primes d'assurance en Suisse. Ont-ils juste réfléchi au fait que de pouvoir débusquer des tricheurs et voleurs permet précisément d'économiser des prestations indues et, partant, de contribuer à la réduction des primes facturées aux honnêtes citoyens ?

Ont-ils réalisé que le respect des prestations sociales implique tout logiquement de combattre les abus ? Vont-ils comprendre que lesdits abus sont potentiellement destructeurs de la saine et mutuelle solidarité des assurances sociales ?   

 

14:57 Publié dans Politique, Solidarité, Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |

24/10/2018

Notre bébé d'accueil joue les prolongations

Notre bébé d'accueil n'en est plus un! Agée de 5 mois à son arrivée en notre demeure, notre petit paquet d'amour va bientôt fêter ses 14 mois. Flora* est devenue une (toujours gracieuse) demoiselle qui gambade sur ses deux jambes avec une permanente vivacité. Curieuse, rieuse, joueuse, malicieuse et affectueuse: que du bonheur! Son passage suscite, à juste titre, compliments et sourires : "Oh la jolie poupée! Oh comme elle est mignonne! Oh comme elle est choue !".   

Des imprévus administratifs survenus en avril puis en septembre expliquent la prolongation de son séjour d'accueil. Tant mieux pour nous : c'est comme si nous pouvions goûter aux prodigieux fruits de sa résilience printanière . Et cela nous permet de continuer à lui chanter chaque jour : "Oui le bonheur et la grâce t'accompagneront tous les jours de ta vie"; et chaque soir : "Seigneur j'ai fait ma prière sous ton aile je m'endors heureux de savoir qu'un Père plein d'amour veille au dehors". 

* prénom d'emprunt       

16:56 Publié dans Genève, vie locale | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

15/10/2018

Ils ont tous deux 22 ans et sont admirables

Hier dimanche 14 octobre lors d'une compétition à Durban (RSA) le Genevois Wanders court le 10km en 27'32 (record d'Europe) et arrive 2ème de la course juste derrière l'Ougandais Cheptegel.

C'est beau lorsque course-à-pieds rime avec sportivité; Wanders : "on s'est parlé pendant la course et il m'a encouragé à plusieurs reprises".

Admirable Julien Wanders qui rapporte le propos, et admirable Joshua Cheptegel qui l'a tenu.

17:43 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

17/09/2018

Parlez-nous de sport et non pas de fric svp !

Journaux et medias nous inondent d'informations pseudo sportives relatives aux gains réalisés par des sportifs ou des clubs.

La dernière en date ? Le Real Madrid pourrait toucher de l'UEFA 118 millions d'euros en cas de nouvelle conquête de la ligue des champions.

Chers rédactions et journalistes sportifs, pardonnez mon langage "café du commerce" : on s'en fout ! Complétement. Si d'aucuns de vos lecteurs s'intéressent au sport c'est parce que le sport les intéresse. Donc informez-nous en ce domaine, exclusivement.

Si vous deviez penser que nombre de vos lecteurs sont, hélas, passionnés par le fric: eh bien abreuvez la plèbe de ces informations vulgaires; mais, de grâce, dans les pages "poeple" ou "faits divers" ou "financières". Et non pas dans les pages sportives.

D'avance merci. 

15:58 Publié dans Culture, Football, Médias, Sports | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

03/09/2018

Landecy en fête

Hier. Dimanche 2 septembre. Se riant d'une bise heureusement modérée et sous un soleil timide mais présent, bébés, bambins, jeunes, adultes et anciens se retrouvent sur la placette de la fontaine (pour l'apéro) avant de s'installer dans la superbe cour de la maison Beaulacre (pour le repas canadien).

Sous l'impulsion d'un petit groupe dynamique (mention spéciale à la famille Steiger !), voici plusieurs années que le dimanche précédant le jeudi du jeûne genevois réunit les Landecéens pour un moment de partage convivial et gastronomique très sympa. 

Au siècle passé Landecy représentait le village une peu huppé de la Commune de Bardonnex; jaloux de notre célèbre pierre romaine, du majestueux château Micheli et de ses domaines richement arborisés, d'aucuns relevaient que chacun vivait solitaire caché derrières ses pittoresques murs et enclos.

Aujourd'hui, le bon vieux temps se conjugue au présent. Certes nous prions le Ciel que de bienveillants et créatifs politiciens nous débarrassent enfin d'un absurde trafic de transit; mais quel privilège d'habiter à Landecy! Dépositaires d'un magnifique patrimoine, les villageois y partagent aussi et désormais des moments riches de vraies valeurs : l'amitié souriante, la convivialité complice, l'évocation des souvenirs communs pour les uns et l'heureuse découverte de belles personnes pour les autres.   

 

   

11:31 Publié dans Civisme, Genève, vie locale, Région | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

27/08/2018

Je fais le bien parce que...

La Brigue. Sis aux marches orientales du Mercantour ce charmant petit bourg médiéval abrite un délicieux musée consacré à la vie d'autrefois. L'une des pièces reconstitue une classe d'école primaire de la fin des années 40. Sur un vieux mais solide pupitre en bois, un cahier d'écolier est ouvert sur ce titre nostalgique et désuet : La leçon de morale.

Attiré par l'écriture appliquée et le noble souci éducatif, mon regard y lit ceci : Je fais le bien parce que c'est le bien.      

14:26 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

11/08/2018

Qu'est-ce que la santé mentale ?

C'est le sincère intérêt pour le bien et le bonheur des autres.

Voici en substance la définition donnée par un psychologue. Tellement vrai ! Observez autour de vous les gens "biens dans leur peau" : ils sont invariablement altruistes et heureux de vivre; ils aiment rendre service et se réjouissent pleinement du bonheur d'autrui.

Ils ont reçu au fond de leur coeur l'Esprit qui souffle dans les voiles du navire de leur vie. La Parole d'un chant céleste les accompagne quotidiennement : "Aime ton prochain comme toi-même et fais aux autres ce que tu voudrais que l'on te fasse". 

10:10 Publié dans Bible et Evangile, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

05/07/2018

Mondial et Nati: verre à moitié vide ou à moitié plein ?

Je ne suis pas d'accord avec celles et ceux qui se lamentent sur la performance de notre équipe nationale de football.

N'est-ce pas extraordinaire d'avoir réussi - encore une fois - à nous qualifier pour la phase finale d'un tournoi international ? A ce critère nous sommes meilleurs que l'Italie, la Turquie et les Pays-Bas; pas si mal non ?

N'est-ce pas remarquable de s'être - encore une fois – qualifié pour les 8èmes de finale ? Nous devançons l'Allemagne, le Nigeria et la Pologne; pas si mal non ?

Certes nous ne parvenons pas à rejoindre le cercle fermé des 8 meilleures équipes de la planète; mais nous sommes en bonne compagnie avec de prestigieuses équipes : l'Espagne, le Portugal et l'Argentine; pas si mal non ?    

14:26 Publié dans Football, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

28/06/2018

Fair play et FIFA

ll existe sur notre belle planète un peuple nombreux épris d'éthique et de football. Mais oui : il n'y a pas que des microcéphales chauvins et vociférants qui regardent souvent la TV depuis 15 jours.

Comment valoriser le fair play dans le plus beau sport au monde ? 

Voici une mesure toute simple et efficace que la FIFA serait bien inspirée d'appliquer. Lorsque deux équipes sont à égalité de points, le premier critère de départage est le goal average (différence de buts). Cela est équitable. Mais pourquoi diable reléguer le fair play en 6ème et avant-dernière place, juste devant le tirage au sort ? Mettons le fair play en 2ème position ! Nul doute que les bucherons, les tricheurs et autres rouspéteurs qui sévissent sur les terrains penseront davantage à jouer au football et à en respecter les règles. Pour le bonheur de tous: arbitres, joueurs et amateurs du ballon rond.    

 

10:34 Publié dans Football, Sports | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |

16/06/2018

Révolte populaire à Landecy ?

Parfum de révolte dans le plus joli village de notre Canton... L'association Pro Landecy monte aux barricades. Après mai 68, voici juin 18 ? En cause un récent sondage assez fumeux de la Mairie, habilement orienté "pro voiture" et ce, bien évidemment,  au détriment des riverains agressés par un intolérable trafic automobile sévissant matin et soir dans la rue du village. 

La majorité de la population veut une zone 20km/h (puisque nos autorités municipales n'ont pas le courage de demander la légitime et peu coûteuse pose d'un panneau "Bordiers seuls autorisés"). Comme le 20km/h ne plaît pas à nos édiles, elles mettent le sondage à la poubelle après l'avoir déclaré inexploitable et elles entendent maintenir le statu quo du 30 km/h avec pose de 3 seuils de ralentissement.

D'où la grogne.  

  

 

08:46 Publié dans Civisme, Genève, vie locale, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

29/05/2018

Scooters ou voitures en ville ?

Un enfant de 10 ans comprend que la voiture est nettement plus dévoreuse d'espace que le scooter. Tant sur la route que dans nos rues ou sur nos places.  

Un enfant de 10 ans comprend qu'une seule place de stationnement de voiture libère la création de plusieurs places pour des scooters.

Un enfant de 10 ans comprend que si des scooters sont parqués sur le trottoir c'est parce qu'il n'y a actuellement, à l'évidence, pas assez de places de stationnement pour eux.

Un enfant de 10 ans comprend que si ce stationnement sur trottoir ne gêne pas les piétons il doit alors être toléré.

Notre enfant de 10 ans comprendra, dans 10 ans, que l'automobile en ville est une incongrue absurdité, grossièrement gaspilleuse d'espace.

Notre enfant de 10 ans constatera avec bonheur, dans 10 ans, qu'il y aura beaucoup plus de scooters (électriques) et de vélos en ville.  

Notre enfant de 10 ans se demandera alors, dans 10 ans, par quel incroyable aveuglement, par quelle funeste occulte malice les adultes d'aujourd'hui n'ont pas, quand il avait 10 ans, résolument favorisé le développement des transports publics et des deux-roues en ville.

 

 

      

14:15 Publié dans Civisme, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

27/05/2018

Et si le héros du match était Karius ?

Certes, pour des boulettes s'en étaient deux belles. Inhabituelles dans le cadre d'une finale européenne opposant forcément les meilleures équipes de football du moment. 

Alors comment Karius, le malheureux gardien fossoyeur des espoirs de victoire de son équipe, pourrait-il endosser l'habit d'un héros ?

Ce jeune homme de tout juste 24 ans a eu le remarquable courage d'aller, tout seul,  se présenter à la fin du match devant les dizaines de milliers de supporters; les yeux brouillés de larmes et la face dévastée levée vers le peuple rouge profondément déçu, il a par geste demandé pardon aux fans.

Quelle classe! Quelle dignité! Alors qu'un consultant sévère et grincheux de la RTS  glosait au sujet de l'infortuné footballeur, ce jeune homme nous donnait une émouvante leçon d'humilité et de vraie bravoure. 

Si j'étais le père de Karius, je serais immensément fier de lui.   

      

      

18:21 Publié dans Football | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |

23/05/2018

Constant et son arrière arrière petite-fille Nathalie

Récent entretien téléphonique professionnel avec une dame prénommée Nathalie, responsable d'une fiduciaire près de Lausanne :

  • Emery ? Tiens, c'est mon nom de jeune fille.
  • Je suis originaire des Cullayes/VD et vous ?
  • Moi aussi !
  • Quand j'étais enfant je participais à une réunion annuelle des familles Emery à Vaumarcus/NE…
  • …moi aussi, et je courrais après papa chocolat !
  • Alors nous sommes cousins ! Je vais t'envoyer un arbre généalogique des descendants de notre ancêtre commun Constant, grand-père de nos grand-pères respectifs Georges et Jean-Ulysse
  • Volontiers, merci d'avance cousin!
  • Avec plaisir cousine!

09:02 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

16/05/2018

Gaza médias et palme d'or

Palme d'or pour nos médias ! Courageuses, impartiales et nuancées, elles ont le mérite de nous informer abondamment des évènements de Gaza. Grâce à leur noble ministère nous apprenons ce qui suit :

  • Une très méchante démocratie opère un carnage contre des civils palestiniens
  • Avec une cruauté ignoble ses soldats tirent sans vergogne sur de pacifiques et inoffensifs manifestants, tuant femmes et enfants.
  • Ces malheureuses victimes, dirigées par un très gentil mouvement terroriste islamique, ont pour seul tort d'avoir voulu manifester contre les conséquences de la guerre de 1948.
  • Malgré un service d'ordre interne garantissant l'absence d'éléments armés susceptibles de franchir la frontière, les affreux d'en face les tirent comme des lapins, tout fiers de montrer à la communauté internationale qu'elle a bien raison de les clouer au pilori chaque fois que l'occasion se présente.

Malheureusement il existe une infâme chaîne de TV (i24news) qui a le culot burlesque de prétendre que la réalité est différente:

  • Israël a plusieurs fois envoyé des tracts avertissant les manifestants de ne pas s'approcher de la frontière
  • Le Hamas palestinien utilise sa population civile comme bouclier humain, soit plus de 45'000 personnes , pour tenter de percer la clôture et permettre à ses troupes d'envahir le sud du pays pour y massacrer tout Juif rencontré
  • Pour éviter que le bilan ne s'alourdisse le gouvernement israélien en est réduit aujourd'hui à menacer personnellement les têtes du Hamas pour que cessent enfin ses manœuvres mortifères et stériles. 

Heureusement que le public suisse n'est pas naïf.

15:14 Publié dans Israël, Médias | Lien permanent | Commentaires (15) |  Imprimer |

06/05/2018

Luc Barthassat : comment en est-on arrivé là ?

La défaite du candidat PDC sortant est incontournable. En vérité seule son ampleur cuisante surprend.

La cause remonte à 5 ans. En 2013 une situation favorable se présente au PDC. Le siège de la PLR Isabel Rochat est menacé et les stratèges du PDC comprennent vite qu'un deuxième siège leur tend ainsi les bras. Or le PDC a un bon candidat pour remporter ce siège : il est issu du toujours très influent monde agricole ainsi que d'une famille particulièrement respectée et appréciée; qui connaît les adorables Malou et Alfred ne saurait le nier. Le piège se referme alors : le PDC lance un candidat pour bien gagner l'élection plus que pour bien gouverner le Canton.

Gouverner n'est pas facile. Il faut des qualités exceptionnelles: un sens de l'intelligence tactique et une bonne culture juridico-psychologique. Inévitablement exposé aux médias, les lacunes paraissent au grand jour en cours de législature. Comme Isabel Rochat en 2013, Luc Barthassat est sanctionné par le vote populaire en 2018. 

          

15:26 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

28/04/2018

Israël. Une existence légitime ?

70 ans. C'est au printemps 1948 qu'Israël voit le jour. Les générations de mes parents et grands-parents considéraient l'existence de l'Etat hébreu comme une évidence heureuse, juste et incontournable. Dès sa naissance la petite nation juive, au territoire étriqué et militairement vulnérable, est immédiatement attaquée par les nations arabes voisines. Rebelote en 1967 et 1973. L'occident, alors, retenait son souffle et priait le Ciel pour que les Juifs ne soient pas jetés sans pitié à la mer. Une sympathie envers Israël habitait la grande majorité des cœurs des hommes et des femmes soucieux de démocratie et de civilisation. Dans le camp opposé prospérait un terrorisme odieux qui consternait le monde civilisé par sa violence aveugle, sanglante et haineuse.

 Et aujourd'hui ? 40 à 70 ans plus tard ? Tout a changé. Au mépris du droit international on ose remettre ouvertement en cause la légitimité même d'Israël. L'antisionisme primaire s'épanouit sans vergogne et semble devenir la norme de pensée de la grande majorité de nos concitoyens. Ce revirement est à la fois effarant et mystérieux. Comment l'expliquer ?

 

Nous ne nous intéressons plus à l'histoire. Nous ignorons les textes bibliques. Nous sommes conditionnés par la propagande pro palestinienne fidèlement relayée par nos médias incapables d'impartialité. Nous ignorons ou feignons d'ignorer l'évidence archéologique, historique et biblique du lien millénaire - et jamais rompu - entre le peuple juif et la terre de Palestine. Au point d'assimiler aujourd'hui les Israéliens à de vulgaires colons cupides et voleurs. On croit rêver...Certes tout n'est pas parfait dans la politique israélienne incapable de bâtir la paix avec ses voisins palestiniens. C'est vrai. Mais il faut être deux pour gagner la paix, et ce n'est pas facile d'y parvenir lorsque le camp d'en face est infesté de puissants courants islamistes radicaux jurant la perte des Juifs et la destruction pure et simple de l'Etat hébreu.

 

L'autre cause profonde de notre errance contemporaine réside dans l'antisémitisme. Derrière la négation du droit à l'existence d'Israël se cache ce cancer sournois, démoniaque et toxique. Une action suicidaire pour le genre humain en vérité. Car quand on crache au visage d'Israël, on crache au visage des Juifs. Et quand on crache au visage des Juifs, les dignité et liberté des humains sont toujours, à terme, gravement menacées. L'Histoire nous l'enseigne de manière récurrente: saurons-nous nous en souvenir avant qu'il ne soit trop tard ?

 

20:46 Publié dans Bible et Evangile, Israël, Politique, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (11) |  Imprimer |

15/04/2018

Emilien, Landecy et la fanfare de Plan-les-Ouates

Dimanche matin 15 avril. Le plus joli village de la campagne genevoise se réveille sous un gai soleil printanier. Aux chants matinaux des oiseaux succèdent les éclats rythmés et mélodieux de la fanfare de Plan-les-Ouates. Sous l'égide de son fringant et inoxydable animateur Emilien Grivel, un sympathique comité réunit les Landecéens pour une magnifique fête villageoise. 

N'en déplaise aux adeptes idolâtres de la voiture, fâcheux reliquats du siècle passé,  notre pittoresque village-rue n'a pas pour vocation d'être sacrifié au péril bruyant et mortifère d'un trafic automobile de transit.

Inscrit au patrimoine national des monuments et sites, Landecy mérite mieux. A l'heure de l'apéro puis de l'agape communautaire, les sourires rayonnent au coeur de la rue du village. Dieu que la mobilité douce contribue à la douceur de vivre !         

17:37 Publié dans Développement durable, Genève, vie locale, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |