Vu de Landecy

  • Le TOP 5 de nos champions genevois du Conseil National

    Imprimer

    De 2015 à 2019 ils ont voté CONTRE la sauvegarde de notre environnement.

    Voici le podium de cet ecorating :

     

    OR: Y. Nidegger UDC à 96,3%

    ARGENT: C. Amaudruz UDC à 96,2%

    BRONZE: R. Golay MCG à 81,6%

    CHOCOLAT: C. Lüscher PLR à 78,7 %

    5ème : H. Hiltpold PLR à 77,7%

     

    Accorder ses suffrages n'est pas un acte anodin. C'est un privilège démocratique, c'est aussi une responsabilité. Un acte pour ou contre la vie.

    Soutenir les fossoyeurs de l'environnement précités n'est plus seulement une grave erreur mais aussi une faute grave.     

  • Voter...une question de survie!

    Imprimer

    Voici que les élections fédérales se profilent à l'horizon automnal. Aujourd'hui plus que jamais l'enjeu primordial est celui de la sauvegarde de notre environnement. Toutes les autres questions politiques passent au second plan. Car sans la conservation de notre espace vital, l'humanité disparaît et ainsi tout projet sociétal. C'est une évidence.

    Priorité et urgence donc: exit l'UDC le PLR et le MCG dont les parlementaires votent massivement contre la sauvegarde de la création. Restent le PS et les VERTS ...oui, mais leur éthique hostile aux valeurs bibliques et leur politique anti-israélienne/sioniste/sémitique primaire sont plus que déplaisantes. 

    Heureusement il existe le PEV qui défend l'environnement et les valeurs judéo-chrétiennes. Un vote aussi "utile" puisque que ce petit parti d'inspiration chrétienne a eu l'intelligence de s'apparenter à une liste commune centriste. 

  • Une nuit à la cabane de Fénestral

    Imprimer

    Début juillet 2019. Cabane de Fénestral (VS). 2'453m. Au pied des Dents de Morcles. Au surplomb des lacs de Fully. 3 heures du matin. Nuit de nouvelle lune. La voute étoilée brille de mille feux et la voie lactée, libérée de l'obscurité des lumières artificielles, révèle son élégante et lumineuse splendeur. 

    Une petite brochure d'un poète/artiste/vagabond valaisan traîne dans la mini-bibliothèque de la cabane. Olivier Taramarcaz y raconte sa vie. A l'âge de 5 ans il contemple, une nuit durant, le ciel étoilé et réalise alors que Dieu existe. Tout simplement. Plus tard, adulte, il s'éloigne de Lui et s'égare sur de tristes et douloureux chemins de vie. Un jour, en des circonstances montagnardes dramatiques, il entend cette Voix qui lui rappelle qu'il est aimé. Sa vie renaît alors et voici son témoignage : " Je vivais comme si Dieu était mort. J'ai réalisé que dans mon indifférence j'étais, moi, mort spirituellement, confondant la réalité de Dieu avec ma condition d'homme, portant mes fiers savoirs en bandoulière, ne connaissant pourtant pas Celui qui est."        

    Lien permanent Catégories : Spiritualités, Valais 0 commentaire
  • Genève Barcelone en avion ?

    Imprimer

    L'autre à jour à Vidy. Petite pause repas de midi au restaurant avec mes collègues - amis Jean-Michel et Denis. Le dernier nommé nous explique que sa fille, étudiante EPFL en science de l'environnement, va rejoindre Barcelone pour un semestre "Erasmus".

    En bon et affectueux père de famille il annonce à sa progéniture qu'il viendra volontiers  lui rendre visite un week-end. Et de s'entendre répondre: "Papa, il est exclu que tu viennes en avion !".

    Alors le paternel, surpris, de pleurnicher qu'il n'y a plus de train de nuit, qu'il ne bénéficie pas de dizaines de semaines de vacances par année et que patati patata.  "Si tu viens en avion, c'est bien simple: tu ne me verras pas !" lui rétorque sa belle enfant. 

    Cherchant un peu de réconfort auprès du soussigné, Denis peste contre cette attitude qu'il juge dogmatique et excessivement intransigeante. Las pour lui : je félicite la demoiselle et m'indigne du comportement irresponsable de mon interlocuteur; comme elle a raison !

    Ma génération et celle de nos parents, non contents d'avoir honteusement pollué sans vergogne l'environnement, continuent scandaleusement à vouloir persévérer en cette funeste voie.

    Aujourd'hui c'est bien avec jeunesse que rime sagesse.

        

     

    Lien permanent Catégories : Développement durable 5 commentaires
  • La nostalgie du secret bancaire suisse

    Imprimer

    10 ans. C'est l'anniversaire de l'abandon de notre merveilleux secret bancaire. On en pleurniche par ci, on s'en lamente par là. On évoque la "belle époque révolue"...

    Surprise: peu ou pas d'échos de soulagement. De perspective éthique. De souci de la "reine des sciences". De morale.

    Car, enfin, ce secret bancaire puait la bestiole crevée! Il générait une part de richesse inique et honteuse. Celle de l'argent de trafiquants de mort ou de riches tricheurs fiscaux animés d'une cupidité aussi infantile qu'égoïste.

    A cette honte historique nationale s'en ajoute deux.

    Celle de n'avoir abandonné ce vil rôle de receleur que si tardivement, et ce sous la menace de pressions extérieures.

    Celle, aujourd'hui, d'esprits chagrins dépourvus de conscience qui ont la nostalgie de cette pseudo "belle époque".    

         

    Lien permanent Catégories : Civisme, Politique, Solidarité, Suisse 1 commentaire
  • Scores misérables pour le PLR et l'UDC

    Imprimer

    24,9% pour le PLR et 4,6% pour l'UDC. L'eco-rating 2018 à Berne révèle ces chiffres implacables.

    Vous ne vous souciez guère de la préservation de notre environnement ?

    Adeptes "d'après moi le déluge", vous vous f... complètement que vos enfants et petits-enfants héritent d'un air irrespirable ?

    La disparition définitive d'innombrables espèces animales ne sauraient importuner votre consumériste way of live ?

    Vous ne croyez pas en Dieu et vous sentez parfaitement libre de détruire sa création ?

    Bonne nouvelle ! Le PLR et l'UDC sauront très bien - voire parfaitement - répondre à vos vertueux souhaits.Veuillez y penser lors de prochaines élections svp.

  • Laïc comme allergique

    Imprimer

    Par quel étrange phénomène Genève est-elle ainsi devenue allergique à toute expression religieuse ? Jamais, non jamais, l'influence du pouvoir religieux sur le fonctionnement de la Cité n'a été aussi faible, pour ne pas dire inexistant. C'est bien simple : on ne peut même plus parler de pouvoir. Le rouge et le noir ? Il n'existe plus que le rouge; le noir a disparu depuis belle lurette. Quel Julien Sorel, assoiffé de pouvoir et de réussite sociale, miserait aujourd'hui sur une carrière religieuse ? 

    En ce contexte précité, la loi genevoise sur la laïcité proposée au bon peuple de Genève est une mauvaise et méchante blague. Une solution visant à régler un problème…inexistant. Elle agresse le sens du religieux en général. Elle révèle un athéisme sournois et militant soucieux d'expulser toute référence spirituelle. Elle vise, à terme, à condamner Dieu à l'exil à perpétuité. Enfin, et personne n'est dupe (allo !?), elle exprime un mépris grossier, arrogant et haineux envers nos concitoyennes de confession musulmane.

  • Dur dur d'être journaliste!

    Imprimer

    C'est l'histoire drôle d'un journaliste de la Julie qui questionne un avocat candidat à la présidence d'un important parti bourgeois:

    • Qu'avez-vous voté lors de l'assemblée du 15 janvier ? – Mon but est de tourner la page.
    • Si vous étiez Pierre Maudet resteriez-vous en poste ? – Je ne suis pas à sa place et le choix lui appartient.

    Pas facile d'informer le public.

    Lien permanent Catégories : Civisme, Genève, vie locale, Humour 0 commentaire
  • Moins de viande moins de voiture et moins d'avion

    Imprimer

    Modérer notre impact négatif sur l'environnement n'est pas compliqué. Il en va de la préservation de la vie humaine sur terre. Pourquoi continuerions-nous à voler l'avenir de nos jeunes et de nos enfants ? Et cela parce que nous n'aurions pas envie de changer nos (mauvaises) habitudes consuméristes et irresponsables ?

    Greta Thunberg, 16 ans, nous interpelle. Cette jeune Suédoise milite au WEF de Davos pour la défense du climat. A la question "n'est-ce pas là un passe-temps inhabituel pour une fille de votre âge ?", elle répond " ce n'est pas quelque chose que je veux faire, mais quelque chose que je dois faire".

    Moins de viande, moins de voiture et moins d'avion; nous pouvons le faire, nous devons le faire.

    La foi chrétienne nous y invite clairement car mépriser la création c'est mépriser le Créateur. "Si quelqu'un sait faire ce qui est bien et ne le fait pas, il commet un péché" (Jac. 4:17); prenons donc garde à ne pas risquer devoir un jour entendre une Voix courroucée annoncer: "voici le moment de détruire ceux qui détruise la terre !" (Ap. 11:18).  

     

    Lien permanent 2 commentaires
  • Distribution d'un livre religieux près d'un CO

    Imprimer

    Oh mon Dieu ! Quelle horreur ! Une affreuse organisation évangélique offre gratuitement des nouveaux testaments à notre douce jeunesse. C'est un pur scandale ! Cette propagande peut avoir de graves conséquences sur les moeurs de nos ados et, par ricochet, sur l'avenir de notre société. Cassandre ? Alarmiste ? Que nenni! J'ai pris soin de lire cette littérature sulfureuse. En voici quelques extraits édifiants:

    - Heureux les doux 

    - Aime ton prochain comme toi-même

    - Ne jugez pas

    - Pardonnez-vous

    - Heureux ceux qui ont soif de justice

    - Heureux ceux qui font preuve de bonté

    Ca craint, non ?

    Vivement un monde débarrassé de valeurs spirituelles et morales ! Nul doute que le matérialisme pur et dur produit le bonheur total de l'humanité.

  • Black Friday ou la noirceur du démon Mammon

    Imprimer

    Un démon de haut rang dans la hiérarchie satanique. Presque un Dieu. Un Dieu du mal. Une puissante Idole qui défie l'Eternel, le Dieu de l'univers qui a créé toutes choses.

    Ce n'est pas moi qui l'affirme. Ce ne sont pas non plus quelques farfelus et doux rêveurs adeptes d'une utopie bizarre. Non; c'est une parole du Messie lui-même. Une parole forte qui devrait purifier tous les cœurs de celles et ceux qui professent être  chrétiens : " Nul ne peut servir deux maîtres; vous ne pouvez servir Dieu et Mammon".

    La soif de posséder...l'amour des richesses matérielles...la fascination de l'argent...

    Et si nous méprisions ce Dieu cupide et asservissant pour servir et honorer le seul vrai Dieu ?

    Et si nous troquions la couverture mitée du consumériste avide contre le beau manteau de la sobriété heureuse et généreuse ?

     

         

  • Notre enfant d'accueil est parti

    Imprimer

    Arrivée à Landecy un 19 février et repartie pour Chêne-Bourg un 19 novembre. 9 mois jour pour jour.

    Maison un peu vide et calme. Notre délicieux petit paquet d'amour a rejoint une famille d'accueil "à long terme" dotée de jeunes et affectueux parents, d'une gaie grande sœur de 5 ans, d'un chien sympa et de deux chats câlins.

    Du haut de ses 14 mois notre petite protégée peut donc voir l'avenir avec confiance et sérénité; elle a merveilleusement vécu ce délicat transfert familial, nous donnant rapidement des gages concrets de son harmonieuse intégration en sa nouvelle demeure.

    Ouf.

          

    Lien permanent Catégories : Genève, vie locale, Solidarité 2 commentaires
  • Loi sur la surveillance des assurés : bonjour l'enfumage !

    Imprimer

    Le titre précité ("surveillance des assurés") est massivement utilisé par nos médias. A tort et abusivement. Dans la réalité la loi de surveillance vise non pas les assurés mais les présumés FRAUDEURS à l'assurance: comment voulez-vous que quelques poignées d'inspecteurs d'assurance puissent "surveiller" tous les millions d'assurés ? Allo ? Ces employés concentrent, bien évidemment, leur investigations aux SEULS assurés suspectés de fraude, et ce sur la base d'éléments douteux et concrets préexistants 

    Faisant usage d'une stratégie moralement douteuse car trompeuse, une frange de politiciens - fort peu soucieuse d'honnêteté - tente d'opposer la communauté des assurés aux sociétés d'assureurs. Or le vrai combat est autre: c'est celui des assurés honnêtes opposés aux assurés tricheurs. 

    Ces même opposants primaires aux assurances, souvent gauchistes, sont les premiers à s'indigner bruyamment des montants des primes d'assurance en Suisse. Ont-ils juste réfléchi au fait que de pouvoir débusquer des tricheurs et voleurs permet précisément d'économiser des prestations indues et, partant, de contribuer à la réduction des primes facturées aux honnêtes citoyens ?

    Ont-ils réalisé que le respect des prestations sociales implique tout logiquement de combattre les abus ? Vont-ils comprendre que lesdits abus sont potentiellement destructeurs de la saine et mutuelle solidarité des assurances sociales ?   

     

    Lien permanent Catégories : Politique, Solidarité, Suisse 3 commentaires
  • Notre bébé d'accueil joue les prolongations

    Imprimer

    Notre bébé d'accueil n'en est plus un! Agée de 5 mois à son arrivée en notre demeure, notre petit paquet d'amour va bientôt fêter ses 14 mois. Flora* est devenue une (toujours gracieuse) demoiselle qui gambade sur ses deux jambes avec une permanente vivacité. Curieuse, rieuse, joueuse, malicieuse et affectueuse: que du bonheur! Son passage suscite, à juste titre, compliments et sourires : "Oh la jolie poupée! Oh comme elle est mignonne! Oh comme elle est choue !".   

    Des imprévus administratifs survenus en avril puis en septembre expliquent la prolongation de son séjour d'accueil. Tant mieux pour nous : c'est comme si nous pouvions goûter aux prodigieux fruits de sa résilience printanière . Et cela nous permet de continuer à lui chanter chaque jour : "Oui le bonheur et la grâce t'accompagneront tous les jours de ta vie"; et chaque soir : "Seigneur j'ai fait ma prière sous ton aile je m'endors heureux de savoir qu'un Père plein d'amour veille au dehors". 

    * prénom d'emprunt       

    Lien permanent Catégories : Genève, vie locale 1 commentaire
  • Ils ont tous deux 22 ans et sont admirables

    Imprimer

    Hier dimanche 14 octobre lors d'une compétition à Durban (RSA) le Genevois Wanders court le 10km en 27'32 (record d'Europe) et arrive 2ème de la course juste derrière l'Ougandais Cheptegel.

    C'est beau lorsque course-à-pieds rime avec sportivité; Wanders : "on s'est parlé pendant la course et il m'a encouragé à plusieurs reprises".

    Admirable Julien Wanders qui rapporte le propos, et admirable Joshua Cheptegel qui l'a tenu.

    Lien permanent 0 commentaire
  • Parlez-nous de sport et non pas de fric svp !

    Imprimer

    Journaux et medias nous inondent d'informations pseudo sportives relatives aux gains réalisés par des sportifs ou des clubs.

    La dernière en date ? Le Real Madrid pourrait toucher de l'UEFA 118 millions d'euros en cas de nouvelle conquête de la ligue des champions.

    Chers rédactions et journalistes sportifs, pardonnez mon langage "café du commerce" : on s'en fout ! Complétement. Si d'aucuns de vos lecteurs s'intéressent au sport c'est parce que le sport les intéresse. Donc informez-nous en ce domaine, exclusivement.

    Si vous deviez penser que nombre de vos lecteurs sont, hélas, passionnés par le fric: eh bien abreuvez la plèbe de ces informations vulgaires; mais, de grâce, dans les pages "poeple" ou "faits divers" ou "financières". Et non pas dans les pages sportives.

    D'avance merci. 

    Lien permanent Catégories : Culture, Football, Médias, Sports 4 commentaires
  • Landecy en fête

    Imprimer

    Hier. Dimanche 2 septembre. Se riant d'une bise heureusement modérée et sous un soleil timide mais présent, bébés, bambins, jeunes, adultes et anciens se retrouvent sur la placette de la fontaine (pour l'apéro) avant de s'installer dans la superbe cour de la maison Beaulacre (pour le repas canadien).

    Sous l'impulsion d'un petit groupe dynamique (mention spéciale à la famille Steiger !), voici plusieurs années que le dimanche précédant le jeudi du jeûne genevois réunit les Landecéens pour un moment de partage convivial et gastronomique très sympa. 

    Au siècle passé Landecy représentait le village une peu huppé de la Commune de Bardonnex; jaloux de notre célèbre pierre romaine, du majestueux château Micheli et de ses domaines richement arborisés, d'aucuns relevaient que chacun vivait solitaire caché derrières ses pittoresques murs et enclos.

    Aujourd'hui, le bon vieux temps se conjugue au présent. Certes nous prions le Ciel que de bienveillants et créatifs politiciens nous débarrassent enfin d'un absurde trafic de transit; mais quel privilège d'habiter à Landecy! Dépositaires d'un magnifique patrimoine, les villageois y partagent aussi et désormais des moments riches de vraies valeurs : l'amitié souriante, la convivialité complice, l'évocation des souvenirs communs pour les uns et l'heureuse découverte de belles personnes pour les autres.   

     

       

    Lien permanent Catégories : Civisme, Genève, vie locale, Région 0 commentaire
  • Je fais le bien parce que...

    Imprimer

    La Brigue. Sis aux marches orientales du Mercantour ce charmant petit bourg médiéval abrite un délicieux musée consacré à la vie d'autrefois. L'une des pièces reconstitue une classe d'école primaire de la fin des années 40. Sur un vieux mais solide pupitre en bois, un cahier d'écolier est ouvert sur ce titre nostalgique et désuet : La leçon de morale.

    Attiré par l'écriture appliquée et le noble souci éducatif, mon regard y lit ceci : Je fais le bien parce que c'est le bien.      

    Lien permanent Catégories : Culture 0 commentaire
  • Qu'est-ce que la santé mentale ?

    Imprimer

    C'est le sincère intérêt pour le bien et le bonheur des autres.

    Voici en substance la définition donnée par un psychologue. Tellement vrai ! Observez autour de vous les gens "biens dans leur peau" : ils sont invariablement altruistes et heureux de vivre; ils aiment rendre service et se réjouissent pleinement du bonheur d'autrui.

    Ils ont reçu au fond de leur coeur l'Esprit qui souffle dans les voiles du navire de leur vie. La Parole d'un chant céleste les accompagne quotidiennement : "Aime ton prochain comme toi-même et fais aux autres ce que tu voudrais que l'on te fasse". 

    Lien permanent Catégories : Bible et Evangile, Spiritualités 0 commentaire
  • Mondial et Nati: verre à moitié vide ou à moitié plein ?

    Imprimer

    Je ne suis pas d'accord avec celles et ceux qui se lamentent sur la performance de notre équipe nationale de football.

    N'est-ce pas extraordinaire d'avoir réussi - encore une fois - à nous qualifier pour la phase finale d'un tournoi international ? A ce critère nous sommes meilleurs que l'Italie, la Turquie et les Pays-Bas; pas si mal non ?

    N'est-ce pas remarquable de s'être - encore une fois – qualifié pour les 8èmes de finale ? Nous devançons l'Allemagne, le Nigeria et la Pologne; pas si mal non ?

    Certes nous ne parvenons pas à rejoindre le cercle fermé des 8 meilleures équipes de la planète; mais nous sommes en bonne compagnie avec de prestigieuses équipes : l'Espagne, le Portugal et l'Argentine; pas si mal non ?    

    Lien permanent Catégories : Football, Suisse 1 commentaire